a DÉFI POUR LA NATURE - Kilian Jornet Foundation

DÉFI POUR LA NATURE

Afin de commémorer la Journée de la Protection de la Nature, le 18 octobre, nous vous proposons un DÉFI SPORTIF où votre EFFORT aidera à réaliser un projet de PROTECTION DE LA NATURE.

Comment est-ce que ça fonctionne ?

1.C’est un défi d’ÉQUIPE. Vous devez former un groupe de personnes ; le nombre de gens dans l’équipe n’est pas trop important si vous vous réassurez que n’êtes pas seuls !

2. Cherchez un DÉFI SPORTIF à faire ensemble. Courir, marcher ; faire du vélo, de l’escalade ; combiner différents sports… à votre choix. La SOMME des efforts de chacun doit aider à y parvenir.

3. Collectez des fonds : ce défi avec vôtres efforts va faciliter un projet de protection de la nature. TOUS les montants ont de la valeur.

4. Choisissez UN des six projets de conservation de la nature auxquels vous souhaitez faire un don monétaire avec ce que vous collectez.

5. Choisissez un NOM pour votre équipe. Remplissez l’INSCRIPTION. Présentez votre équipe et votre défi avec l’hashtag #ChallegeForNature.

6. Vous avez entre le 1er septembre et le 18 octobre 2021 pour le faire.

7. Envoyez-nous le résultat de votre défi, une photo, le montant collecté et nous vous inclurons dans la CARTE D’ACTION et le THERMOMÈTRE DE PROJET.

« Individuellement, nous sommes une goutte. Ensemble, nous sommes un océan » Ryunosuke Satoro

 

PROJETS SOUTENUS

KILIAN JORNET FOUNDATION

LES MONTAGNES SONT IMPORTANTES

La mission principale de la Fondation Kilian Jornet est la préservation de la montagne et de son environnement.

Les montagnes jouent un rôle clé dans notre système mondial. Sans des montagnes et leur environnement, il n’y aurait pas de la vie, c’est la raison pour laquelle il est essentiel de les conserver et de les gérer d’une façon responsable.

Le changement climatique menace sérieusement les environnements montagnards. Les changements que subit la planète affectent directement les milieux montagnards, mais aussi tous ceux qui en dépendent : la faune, la flore et nous en tant que êtres humains.

Les environnements montagnards sont un élément fondamental, donc ils couvrent le 25 % de la surface terrestre et tous les habitants en dépendent directement ou indirectement.

Aidez-nous à les protéger !

 

httpps://kilianjornetfoundation.org

1000 €

1%

ETUDE ET RECHERCHE DE LA RECHUTE DU GLACIER

Les glaciers du monde entier reculent

Ce projet travaille sur l’étude et la recherche d’un des phénomènes les plus visibles du changement climatique : le recul des glaciers. L’étude de ce recul est essentielle afin de développer des projets de conservation de ces masses de glace qui accumulent entre le 60 et le 80 % de l’eau douce de la planète.

C’est la raison pour laquelle la Fondation Kilian Jornet s’associe au World Glacier Monitoring Service (WGMS) de l’Université de Zurich (Suisse). Ce programme recueille, depuis plus de 125 ans, des observations sur l’évolution des glaciers, ainsi que des informations sur leur fluctuation.

Les fonds récoltés iront à diverses initiatives promues par le World Glacier Monitoring Service, des appareils et équipements de mesure pour les chercheurs aux programmes d’éducation pour les écoles, entre autres.

 

 

https://www.kilianjornetfoundation.org/en/world-glacier-monitoring-service/

10 €

1%

L'OCÉAN BLANC

Savez-vous que la neige est vivante? Savez-vous comment la vie surgit dans un lac formé par la défaite d’un glacier ?

Les projets Alpaca et Glala cherchent des réponses à ces questions.

Le projet Alpaca étudie la présence de la biodiversité dans la neige et les glaciers. Il y a tout un monde en lui. C’est fascinant de voir les micro-algues, les bactéries et les virus qui sont dans la neige.

Les glaciers fondent et forment un lac avec de l’eau s’écoulant de la fonte des glaces. De cette eau sans vie naîtra la vie. C’est un laboratoire parfait pour étudier comment la vie occupe un nouvel espace.

Voulez-vous nous aider à l’étudier ?

 

https://thewhiteocean.org

10 €

1%

PAYSAGES VIVANTS. PROJET PERIFER

Aidez-nous à protéger le grand tétras

Le grand tétras des Pyrénées et des Pré-Pyrénées (Tetrao urogallus aquitanicus) subit un déclin rapide de sa population ces dernières années, un fait encore plus prononcé dans les endroits les plus périphériques et méridionaux de sa distribution en Catalogne.

C’est pourquoi nous voulons :

1. Utiliser la garde du territoire comme un outil de conservation du grand tétras

2. Réaliser une gestion forestière visant la conservation du grand tétras ou, au moins, compatible avec les exigences de l’espèce

3. Minimiser l’impact des activités d’agro élevage et des activités hivernales sur l’espèce

4. Réduire la fréquentation humaine et les désagréments qu’elle engendre dans les zones sensibles à l’espèce

Aidez-nous à garder des grands tétras sauvages dans les forêts des montagnes !!!

 

https://paisatgesvius.org/ca/projectes/3943

10 €

1%

PLOGGA

DANS LA NATURE PAS DE DÉCHETS
Nous allons à la nature, practiquons du sport et la nettoyons des déchets

Plogga est un mouvement en pleine croissance fondée en Suède. L’idée est très simple de ramasser les déchets et de pratiquer du sport.

Le nom « plogga » est un acronyme des mots suédois « ramasser » et « bouger ».

Le “plogga” se développe partout dans le monde. Nous aidons les communautés à le réaliser et à nettoyer leurs environnements naturels. Nous avons également une plateforme éducative.

Apprenez à recycler, à réduire, à minimiser l’impact sur la nature.

Soyez un ambassadeur du mouvement plogga.

Aidez-nous à prendre l’habitude de ramasser les déchets dans la nature.

Aide-nous à prendre conscience de la nécessité de ne pas laisser de trace lorsque nous sommes dans la nature.

httpps://www.plogga.se/en/

10 €

1%

COMMENT LA MONDIALISATION AFFECTE-T-ELLE LA POLLUTION DE L'AIR ET DE L'EAU EN HAUTE MONTAGNE ?

PROJET QUANTOX
Étude et analyse des polluants organiques persistants dans les montagnes et les lacs

L’air et l’eau des rivières et lacs de la haute montagne ne sont pas immunes à la pollution due à la mondialisation de nos actions en tant qu’humains. Analyser, échantillonner et tirer des conclusions sur la qualité de l’air et de l’eau de la haute montagne nous aidera à trouver des solutions.

Soyez gardien de la qualité de l’air et de l’eau en haute montagne et aidez les scientifiques à faire des enquêtes pour mieux connaître les conséquences de nos actions dans un environnement aussi fragile que la haute montagne.

Cette année, ce projet analyse les composés toxiques (POP) du lac de Redon, dans les Pyrénées catalanes.

Les POPS sont des composés organiques ayant un effet reconnu sur la santé et les écosystèmes, dont beaucoup sont interdits aujourd’hui comme matière d’utilisation et de fabrication. Cependant, ces composés atteignent les sommets des montagnes après un transport atmosphérique à longue distance depuis les zones d’émission. L’objectif du projet est de savoir si les niveaux de composés POPs ont diminué et si d’autres avec une utilisation actuelle ou récente ont augmenté.

Sauviez-vous que se baigner dans un lac de montagne fait mal grandement à l’écosystème du lac ? Les écosystèmes lacustres sont des endroits très sensibles et, avec nos écrans solaires, nous modifions le délicat équilibre de cet écosystème.

Aidez-nous à en savoir plus et à mieux agir.

 

 

10 €

1%